Alegria

Création le 10 août 2001
Disparition le 04 juillet 2007

Actionnaires
2006 — 20% : Fondateurs – 20% : Famille Bernardet – 20% : Landes Mutualité – 20% : SDD – 20% : Groupement d’entreprises landaises

Distribution
Hertzien / TPS (jusqu’en 2006) / Canalsatellite / Noos/UPC / Numéricable / Free / Orange / Neuf Télécom / Astra

Alegria : la chaîne du sud


Initialement baptisée Canal Feria, Alegria a commencé à émettre le 10 août 2001. Conçue comme une chaîne locale, elle se focalisait sur les festivités des fêtes de Dax, avec une diffusion limitée aux cinq jours de l’événement. Son rayon de diffusion, restreint à 10 kilomètres autour de Dax grâce à un émetteur situé sur un château d’eau, touchait une audience d’environ 20 000 personnes.

Cette chaîne associative était animée par une équipe hétéroclite de bénévoles, incluant des professionnels issus d’Eurosport et de TV Breizh, ainsi que des anciens élèves du BTS audiovisuel du lycée René-Cassin de Bayonne.

En 2002, la chaîne, rebaptisée Alegria, élargit son champ d’action en utilisant cinq canaux hertziens. Cette extension lui permet de couvrir un public plus vaste, englobant les Sud-Landes, la côte Basco-Landaise et la région Montoise.

Un an plus tard, Alegria rejoint le Canal Événement de TPS, puis Canalsatellite en 2004, élargissant encore sa période de diffusion d’avril à octobre. C’est à cette période que la chaîne commence à se professionnaliser, embauchant ses premiers salariés. Environ 45% de son budget provient de subventions locales, le reste étant financé par la publicité et le mécénat.

En 2006, Alegria se modernise avec un nouveau logo, un habillage actualisé et des décors rafraîchis. La chaîne se transforme en SAS, portée par un groupe d’entrepreneurs régionaux. Sa diffusion devient permanente sur diverses plateformes : Canalsatellite, Noos/UPC, le satellite Astra, ainsi que Free, Neuf Télécom et Orange. Elle devient la première chaîne locale à obtenir l’autorisation de diffusion sur la TNT par le CSA, émettant sur le canal 62 dans sa région.

Alegria s’est positionnée comme la voix du Grand Sud, diffusant des contenus culturels et sportifs variés, notamment sur la région Sud, sa gastronomie, sa culture, son patrimoine, ainsi que des événements sportifs régionaux et les ferias de Dax et de Nîmes.

Cependant, malgré ces développements, la chaîne a dû faire face à des coûts de diffusion élevés et à des revenus publicitaires insuffisants. Ces difficultés financières ont conduit à sa fermeture le 4 juillet 2007, entraînant la cessation de ses émissions et le licenciement de ses 27 employés.